jeudi 14 février 2013

Avoir la dalle

"Avoir la dalle", c'est "avoir très faim", en argot. Avant le XIVème siècle, la dalle désignait une gouttière, une rigole. Par extension, en argot, c'est devenu "la bouche", "le gosier", la rigole par laquelle passe les aliments, en somme. Ce n'est qu'au XIXème siècle que des expressions dérivées sont arrivée : "se rincer la dalle" (boire), "avoir la dalle en pente" (boire beaucoup d'alcool), "crever la dalle" (crever de faim). "Avoir la dalle" n'est apparu que dans les années 1960, en atténuation de "crever la dalle". Rien à voir avec donc avec la dalle (revêtement de pierre) ou avec l'expression "Que dalle" qui signifie "rien du tout" et qui tire son origine du romani (langue tsigane) "Dail" qui signifie rien du tout (c'est du moins l'explication que Claude Duneton a trouvée). Rien à voir non plus avec Béatrice Dalle.

Réactions :