mercredi 21 mai 2014

Scrogneugneu, Rogntudju!


Scrogneugneu ! Mais que veut donc dire ce mot là, et d'où vient-il?

Ce juron de soldat apparaît en 1884 (il y a 130 ans tout juste, bon anniversaire donc à ce mot), dans "Les Aventures du colonel Ronchonot", un périodique burlesque de Gustave Frison.



 Scrogneugneu (ou scrognieugnieu) est tout simplement une altération de "sacré nom de dieu", influencée par "grogne", et évoque par la sonorité le marmonnement de l'homme qui râle dans sa barbe... Alain Rey précise également que "scrogneugneu" a aussi existé sous forme de nom commun, désignant un "vieux militaire bougon" ou un vieux bougon. La forme tombée en désuétude à la fin des années 40.


On peut également le rapprocher du fâmeux "Rongtudju" de Prunelle (dans Gaston Lagaffe), inventé par Franquin, qui est également une déformation de "Nom de Dieu". Ce mot a permis de contourner la censure en utilisant une injure inventée, que l'on ne pouvait donc pas censurer!



Au final, tous ces jurons font partie d'une longue liste qui existe depuis bien longtemps et qui déforme le nom de Dieu pour contourner la censure : Sacrebleu, palsembleu, morbleu, sanguienne, parbleu sont autant de jurons qui permettaient de jurer sans se faire qualifier d'hérétique! 

Réactions :